CLÉ et le handicap fin janvier 2021

Classé dans : Actualités, Handicap | 0

Nous travaillons au quotidien avec des personnes en situations sociales handicapantes et œuvrons pour l’accessibilité aux compétences de base du savoir lire, écrire, compter.

La rencontre de personnes en situation de handicap fait partie du quotidien de notre association, depuis que CLÉ existe. En tant qu’organisme de formation, il est de notre responsabilité de veiller à ce que toutes actions d’accessibilité et de recherche de compensations soient mises en place.

Dans le cadre de l’application de la loi n° 2005-105 du 11 février 2005 pour l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, nous avons engagé un travail associatif à ce sujet:

La loi du 11 février 2005 dans son Article 2 (L114) donne la définition du handicap:

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant »

Treize personnes de l’association ont participé au remue-méninges. Nous privilégions les définitions suivantes du mot handicap:

Définition de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, adoptée le 13/12/2006 :

« Par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres. »

Lettre au président de la République sur les citoyens en situation de handicap, à l’usage de tous ceux qui le sont et de ceux qui ne le sont pas, Fayard, 2003 p. 27.

« Le handicap est fonction des rapports des personnes handicapées avec leur environnement. Il surgit lorsque ces personnes rencontrent des obstacles culturels, matériels ou sociaux qui sont à la portée de leurs concitoyens. Le handicap réside donc dans la perte ou la limitation des possibilités de participer, sur un pied d’égalité avec les autres individus, à la vie de la communauté (1982) »

Erich Haider, L’accès des personnes handicapées aux infrastructures et espaces publics, Chambre des régions, groupe politique Soc

« Par handicap, il faut entendre la perte ou la restriction des possibilités de participer à la vie de la collectivité à égalité avec les autres. On souligne ainsi les inadéquations du milieu physique et des nombreuses activités organisées, information, communication, éducation, qui ne donnent pas accès aux personnes handicapées à la vie de la société dans l’égalité (1993). »

Nous avons donné de l’importance aux mots suivants dans les diverses définitions:

Un commentaire nous a été envoyé par une personne en situation de handicap.

Elle nous a rappelé une douleur forte ressentie par de nombreuses personnes concernées ; on parle plus facilement de la personne handicapée que de la personne en situation de handicap.
Or, ce sont les situations qui sont handicapantes. Si je suis un poisson, je serai handicapé pour grimper à l’arbre.

Les dessins envoyés rappellent la différence existant entre égalité et équité.

Ce n’est pas parce qu’on donne une caisse à chacun ou chacune que l’on a accès au spectacle de la vie ; l’équité nécessite de la discrimination positive et

……. la suppression des barrières.

Voici son témoignage:

Je préfère la définition 3 car elle introduit la notion de rapport aux autres: « sur la base de l’égalité avec les autres. »


Personne n’est égal: certains ont une meilleure mémoire, d’autres sont plus lents que la moyenne, d’autres encore ont des difficultés de santé.

Où se situe la différence entre une capacité inférieure à la moyenne et un handicap?

Si une personne ne peut atteindre les mêmes possibilités qu’une majorité de ses semblables, alors il y a handicap.
On retrouve cette notion dans la définition 5: « sur un pied d’égalité avec les autres individus, ».
Plus une société est flexible (école inclusive, espaces publics adaptés au personnes âgées, aux poussettes, acceptation de la différence…), moins il y a de handicap.
..

Localement, notre association a intégrée la Commission Accessibilité de la Communauté de Communes Parthenay Gâtine.

Nous nous organisons pour trouver de nouveaux outils adaptés dans l’accompagnement et l’aide. Ainsi, nous pourrons mieux comprendre les difficultés rencontrées par les personnes que nous accompagnons afin de les aider.

Nous avons rencontré Madame Ménard-Fradin, chargée d’appui et de développement au Centre Ressources Formation Handicap (CRFH), ainsi que Monsieur Ménard, référent handicap à l’ADFODEP. Le CRFH peut nous accompagner dans la mise en œuvre de la démarche. Nous cherchons à améliorer nos actions d’accessibilité et de compensation à destination des personnes en situation de handicap qui peuvent être aidées par la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

Le Conseil d’Administration de CLÉ a donné le 30 janvier son accord pour la signature d’une Charte avec le CRFH. Il s’agit d’une Charte Régionale d’engagement dans une démarche de progrès pour l’accessibilité des formations aux personnes en situation de handicap.

Nous allons ainsi pouvoir mettre en place un plan d’action qui sera actualisé régulièrement. Dans un premier temps, nous nous concentrerons sur les actions à mener sur l’antenne de Parthenay.